Adrenochrome, le sang humain les drogues d’un autre genre

Mis à jour : nov. 6

Bien longtemps avant la culture populaire des vampires et des heroes sexy de Twillight.


Elizabeth torturais les corps de ses victimes avant des les ouvrir pour y récupérer le sang. Ces séances torturent peuvent durer des heures.

Existe-t-il vraiment des gens addictif au sang ? Et si c’est vraiment le cas pourquoi ?

Lors d’une période d’intense peur ou d’excitation une hormone est alors sécrété et se propage dans le sang : c’est l’adrénaline.

L’adrénaline

L’adrénaline est une substance que notre corps déverse dans notre sang lorsque que nous sommes dans une situation potentiellement dangereuse. L’adrénaline est responsable de la réaction de combat ou de fuite chez les mammifères, ce qui renforce leurs sens, leur force et leur énergie.

D’une certaine manière la peur nous donne des super pouvoirs Elle vous aide a vous concentrer, vous êtes capable d’utiliser une force musculaire à un niveau qui serai considérer comme impossible. http://www.bbc.com/future/story/20160501-how-its-possible-for-an-ordinary-person-to-lift-a-car.  On parle ici de force hystérique. Il semblerait que la poussé d’adrénaline peut accroitre notre force musculaire jusqu’à 40%.

Fondamentalement, ces produits chimiques qui se déversent dans notre circulation sanguine et pénètrent dans notre cerveau changent notre façon de penser et le fonctionnement de notre corps. Dans certaines conditions, il peut être grisant et provoquant une véritable dépendance, d’où le terme junkies à l’adrénaline. Lorsque nous vivons quelque chose comme un saut parachute, nous faisons l’expérience des mêmes substances chimiques dans notre cerveau qu’un utilisateur de méthamphétamine. On peut alors devenir accroc à cette sensation.

Le sacrifice de sang humain ou animal fait depuis longtemps partie des rituels de nombreuses cultures et il a été découvert qu’après avoir consommé le sang frais saturé en adrénaline d’une victime terrifiée, les participants feraient l’expérience d’une sorte d’adrénaline élevée pouvant inclure une augmentation des hallucinations et des sensations d’euphorie attribuant parfois une causalité surnaturelle à l’effet. Finalement, le moment précis a été mis au point pour que la victime soit tuée au moment où la quantité maximale d’adrénaline avait été pompée dans le corps. Cette connaissance semble être transmise par des sociétés secrètes et des anciens cultes sataniques.

Jugez par vous même : SRA victims mother Linda wiegand

https://www.youtube.com/watch?v=KuomX1ZRW28

http://www.hiddenmysteries.org/themagazine/vol11/articles/wiegand.shtml

Les rituels sataniques : ils s’allient avec des forces d’ailleurs et la peur est une vibration( comme chaque émotion émet une vibration) c’est entité se nourrice de cette peurs, les sataniques font alors une pierre deux coup.

Il semblerait également que boire du sang soit un remède d’anti-aging. C’est ce que nous raconte un ancient militaire des renseignements et de la CIA Robert David Steele




Les buveurs de sang ne se cachent même plus, l’artiste et acteur Jared Leto publie une photo de lui sur instagram (#10yearschallenge) et écrit en commentaire « Sang humain ».


https://youtu.be/SW3DouOGpVE?t=160


Ke$ha : https://www.youtube.com/watch?v=Ku8TTsegbik


Ces gens addict au sang humain, c’est une drogue. Ils font appel à des entités de dimension supérieur (demon /alien d’autre dimension) ce qui une forme d’échange. Par ces rituels tout le monde peut se nourrir et accroitre ses pouvoirs ses forces. 

https://www.youtube.com/watch?v=Z61xpGFVDIE



L’adrenochrome:

Il y a donc le sang humain après torture mais d’autres préfèrent une forme différente : l’adrenochrome. L’adrénochrome est un produit d’oxydation de l’adrénaline (épinéphrine), comme le montrent Green et Richter (en 1937). Les deux composés sont instables, mais Braconier (1943) a constaté que, lorsque l’adrénochrome est associé au monosemicarbazone, le composé résultant, le monosemicarbazide (adénochrome) est stable. Cette substance est peu soluble mais devient beaucoup plus soluble sous la forme d’un complexe de salicylate de sodium et peut être administrée par injection intramusculaire ou orale. Le nom officiel de ce composé est le carbazochrome salicylate.

On retrouve cette drogue dans la culture populaire  grâce au  journliste Hunter S Thompson qui le mentionne dans le livre Las Vegas Parano / Fear and Loathing: in Las Vegas.


Alors, que pensez-vous, Hunter S Thompson nous a-t-il donné une petite dose de réalité? Cela pourrait-il être la véritable raison derrière toutes les légendes des vampires et autres buveurs de sang?

#antiaging #magie #satanisme #vampire